Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Venez et Voyez !

Un chemin magnifique !

21 Novembre 2015 , Rédigé par Le Collectif Sans Décor

Un chemin magnifique !

J'étais moine pendant plus de 12 ans. J'ai quitté le monastère il y a presque 10 ans. Je suis très reconnaissant à Dieu et à mes frères et sœurs pour ce chemin magnifique.

À présent je suis un heureux père de 4 enfants, le quatrième va bientôt naître. Pour entrer au monastère, j'ai abandonné mes études pour les reprendre à l'âge de 40 ans. Grâce à mes séjours dans les différents pays où étaient plantés les monastères de frères, j'ai appris plusieurs langues et un métier d’artisan. Maintenant cet apprentissage renforcé par les études est devenu mon gagne-pain.

J'ai quitté également mon pays et personne, à l’époque, parmi les frères ne parlait le polonais. C’était une expérience inoubliable, inspirée par Dieu qui m’a appris à ne pas avoir peur de me jeter en eau profonde. Chaque jour de ma vie j’expérimente la bénédiction et le bonheur promis par Jésus à ceux qui quittent tout pour son nom.

Toutes mes décisions, je les ai prises en pleine conscience et sur les genoux devant le Père de toute lumière. Je suis très loin d'accuser qui que ce soit pour mes choix posés. Ceux qui le font prouvent que leurs décisions n'étaient pas mûres. Du même coup, ils se rendent eux-mêmes malheureux et font du mal aux autres. Certes, la vie au désert n'était pas facile pour moi, mais je peux dire que j'ai pu y rencontrer Jésus et j'y ai goûté le ciel à travers mes oraisons en solitude, les magnifiques liturgies et les relations avec les frères. Ce n'était pas idéal mais c'était bien réel et c’est bien mieux ainsi !

Avant d'entrer au monastère j'ai étudié la théologie pendant 3 ans. Cependant, la formation philosophique et théologique reçue avec les frères était très profonde et beaucoup moins abstraite que celle stimulée plus par des notes que par le désir de comprendre.

J'ai bien connu les frères qui ont écrit et publié le document accusant la communauté. Je ne suis pas du tout d'accord avec ce qu’ils reprochent à Bethléem. Les propos qu'ils y tiennent révèlent plutôt la volonté de justifier leurs choix, en essayant de rendre les autres responsables de leurs propres erreurs. Ils témoignent de leur manque d'humilité et surtout d'un manque fondamental de foi. Les lettres respectives de frère Silouane et de soeur Isabelle répondent de manière exhaustive à ce message faussé.

Le document publié par Fabio démontre bien que le charisme de Bethléem n’est pas dans les mains d’une personne humaine peu importe sa responsabilité ou son niveau d’intelligence. Comme chaque communauté de l’Eglise, Béthléem découvre encore son identité en restant toujours une assemblée de pauvres pécheurs qui cherchent Dieu comme dans un miroir et d'une manière obscure.

Me sentant toujours un membre de la famille de Bethléem, je fais partie à présent de la communauté néocatéchuménale, qui est également bien “connue” sur l’internet pour ses soi-disant pratiques de messes sabbatiques-sataniques et son lavage de cerveau durant les confessions communes.

Ces bêtises sont racontées aussi bien par des ex-membres de cette communauté que par certains ecclésiastiques.

AP.

Partager cet article

Repost 0