Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
Venez et Voyez !

Lettre de Soeur Isabelle, Prieure générale des moniales de Bethléem, et du Conseil des Prieures des Monastères de Bethléem

Rédigé par Soeur Isabelle et le Conseil des Prieures de Bethléem Publié dans #Textes de référence

+ Bet Gemal, 21 novembre 2014

Par la grâce de Dieu la famille de Bethléem est née il y a 64 ans, mais elle n’est pas tombée du ciel « toute faite », comme un blé mûr prêt à donner son pain pour le service de l’Église.

La semence de ce nouveau charisme s’est incarnée progressivement, subissant les mutations d’une croissance à travers l’histoire de personnes humaines marquées par la grâce mais aussi par des faiblesses, des limites et du péché. Ceci n’est sans doute pas propre à Bethléem mais à toute fondation et à tout charisme que l’Esprit Saint suscite dans l’Église siècle après siècle. Il ne convient pas ici de décliner les aspects multiples de cette lente maturation qui touche dans ces personnes, tout autant les niveaux psychologiques et sociologiques, que spirituels et charismatiques.

N’omettons pas cependant de mentionner que le temps d’une fondation se déroule au cours d’une histoire ecclésiale certes, mais aussi politique, culturelle, idéologique, qui est celle de la deuxième moitié du XX° siècle en France.

Nos frères et sœurs détracteurs n’ont-ils pas participé — pour une bonne part puisque certains faisaient eux-mêmes partie des responsables — pour le meilleur et pour le pire (selon les termes de notre profession monastique), à la maturation de ce charisme, endossant du même coup les risques d’une telle aventure ?

Alors, que signifie pour eux aujourd’hui, devant Dieu mais aussi devant la société des hommes, de tenir de tels propos mensongers et diffamatoires à partir de situations qui ont leur part de vérité factuelle, mais qui sont détachées de la réalité à cause d’intentions malveillantes qui les animent.

Quant à nous qui exerçons dans notre Famille de Bethléem le service de l’autorité, et qui en avons porté le poids du jour et de la chaleur avec amour – nous osons le dire – à l'exemple de celles qui nous ont précédées, nous avons à implorer la Miséricorde de Dieu pour les erreurs, les maladresses, les atermoiements, les péchés, que nous avons commis et qui ont, pour une part, ralenti la maturation de ce charisme au cours de sa complexe germination.

Profondément nous désirons demander pardon comme nous avons déjà pu le faire en plusieurs occasions ou rencontres, à tous ceux et celles qui ont pu en pâtir : autant ceux et celles qui ont quitté notre Famille de Bethléem que ceux et celles qui y demeurent aujourd’hui de leur plein gré, dans le don libre d’eux-mêmes à Dieu et à l’Église. Et nous aussi, selon la Parole de notre Père du ciel, nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés et nous offensent encore aujourd’hui, ayant tous été créés libres et responsables de nos actes et tous sauvés par le même Sang rédempteur.

Dans un désir de continuer notre chemin de croissance évangélique et de fidélité à Dieu, nous avons demandé à la Congrégation des Religieux une visite apostolique dans nos monastères. Qu’il nous soit donné aujourd’hui de bénir le Seigneur notre Dieu, Père, Fils et Saint Esprit, Trinité de Lumière et d’Amour au-delà de tout. Qu’Il nous accorde la grâce de grandir encore afin de parvenir jusqu’à la pleine stature du Christ, Lui, qui sur la croix, nous a donné Marie pour Mère.

Sœur Isabelle, Prieure générale des moniales de Bethléem, et le Conseil des Prieures des Monastères de Bethléem

Partager cette page

Repost 0